La Landscaper-Line pour le gazon et les espaces verts

18 novembre 2021

Le constructeur Jo Beau de Bruges lance cette année la Landscaper-Line, une série de machines à partir desquelles tous ceux qui travaillent avec du gazon ou dans des espaces verts doivent être en mesure de trouver la bonne solution pour un travail particulier. La Landscaper-Line complète la gamme existante. La technologie de ces machines a […]

Le constructeur Jo Beau de Bruges lance cette année la Landscaper-Line, une série de machines à partir desquelles tous ceux qui travaillent avec du gazon ou dans des espaces verts doivent être en mesure de trouver la bonne solution pour un travail particulier. La Landscaper-Line complète la gamme existante. La technologie de ces machines a été essayée et testée pendant des années et l’ensemble est adapté pour le marché européen dans la couleur jaune bien connue de Jo Beau.

Une gamme pour l’été et pour l’hiver

Avec le lancement de cette ‘gamme pour l’été’, le constructeur brugeois veut s’affirmer en tant que partenaire global pour les utilisateurs professionnels et lessociétés de location dans le secteur des espaces verts. Les entrepreneurs de jardin, les services des espaces verts urbains et communaux, les sociétés de location et les entreprises spécialisées en Belgique et à l’étranger, peuvent à présent s’adresser à un seul fournisseur pour leurs machines de jardin compactes et professionnelles. La Landscaper-Line se compose de coupe-bordures, de semoirs, de scarificateurs, d’aérateurs, de souffleurs de feuilles, de tondeuses pour terrainsaccidentés et de fendeuses de bois.

Nous avons testé le semoir (de sursemis) S22

Nous avons testé le semoir S22 en guise d’introduction; une machine simple qui fait juste ce qu’une machine à semer doit faire: semer sans fioritures. Le S22s’utilise comme semoir classique ou comme semoir de sursemis. Il est porté par 4 roues hautes étroites, ce qui signifie que la surface doit être bien rappuyée et uniforme. Les semences sont placées dans un réservoir d’une capacité de ± 14 litres, dont l’ouverture de sortie peut être contrôlée à l’aide d’une glissière réglable. Cette glissière est actionnée avec un disque de réglage excentrique sur le côté droit du berceau de commande de la machine. Au fond de la trémie, on retrouve un distributeur de semences alimenté par les roues. La trémie en plastique est dotée d’une lucarne et est placée à l’arrière de la machine pour une meilleure maniabilité et pour endommager le moins possible les semences lors des semis. Le rotor à couteaux est animé par un moteur Honda GX160.

La fraise avec 15 lames doubles (30 au total) réalise d’abord des sillons dans lesquels les semences seront déposées. Le rabat en caoutchouc referme ensuite les sillons. L’écartement entre les couteaux est d’environ 4 cm et la profondeur du sillon est réglable de 0 à 25 mm.

La pratique et les conditions météorologiques changeantes

La pratique montre que le (sur)semis à une profondeur comprise entre 3 et 7 mm donne le meilleur résultat. Ce dernier, bien sûr, dépend de la saison et des conditions après le semis. Et à cet égard, cette année, nous sommes passés d’un extrême à un autre. Il est également recommandé de sursemer suivant un angle de semis de 45°, afin d’éviter d’observer des ‘bandes’ de gazon, mais également de profiter d’une densité de semis plus importante.

Une bonne préparation du sol a une influence majeure sur le résultat final. Donc, le nivellement et le rappui du sol sont certainement recommandés. Même après le semis, il est important de rappuyer une seconde fois le sol.
Si nous devions ajouter quelque chose à cette machine, alors ce serait certainement un rouleau de rappui supplémentaire derrière la machine. Lors du semis en conditions sèches et par temps sec persistant et beaucoup de pluie par la suite, les semences auraient apprécié un lit de semis davantage rappuyé. Pour obtenir cet effet, nous avons dû rouler une nouvelle fois la parcelle semée.